les origines d'A4CM 1977-1984

Les origines d'A4CM (1977 - 1984)

L’association AUX 4 COINS DU MONDE a été créée le 27 décembre 1984 par la transformation d’une association antérieure appelée AUX 4 COINS.


Créée le 29 octobre 1977, AUX 4 COINS avait pour objet “la connaissance et la compréhension des civilisations et des cultures du monde entier" Ce but initial se trouve toujours inscrit dans les statuts actuels de l’association AUX 4 COINS DU MONDE.


Les premiers contacts directs de Nicole Vitel (fondatrice et actuelle présidente d'A4CM) avec l’Amérique latine remontent à 1972-1973.

Pendant 14 mois, elle parcourt la Cordillère des Andes, puis la côte atlantique de Buenos Aires à Recife. En 1975, elle réalise un reportage photographique au Mexique.

Membre titulaire de la Guilde Européenne du Raid, elle fait ses premières armes de conférencière dans le circuit “Aventure au XXe siècle” de 1979 à 1981 avec son film LE PÉROU DES INDIENS.

En 1981, après le succès de deux films sportifs réalisés aux États-Unis pour l’émission «Les Carnets de l’Aventure» (PAROIS DU NOUVEAU MONDE et CHEMIN DU NOUVEAU MONDE)

Antenne 2 lui commande un film en deux parties sur la Bolivie pour l’émission «Itinéraires».

Avec François Durantel, elle tourne LES OUBLIES DE L’ALTIPLANO sur l’Altiplano bolivien et dans des régions minières d’altitude.

Ce long tournage (deux mois et demi) est le prélude à la création de l’Association AUX 4 COINS DU MONDE.


En effet, cette découverte en profondeur des problèmes et des besoins des Indiens conduit Nicole Vitel et François Durantel à imaginer une structure faite pour l’information et pour l’action.


Ils choisissent de transformer leur propre association AUX 4 COINS en association humanitaire :

cette initiative donnera naissance à AUX 4 COINS DU MONDE.


En 1981, est posée la première pierre de l’école de Lekepampa, dans la communauté indienne aymara de Huarichulpala

En 1985, c’est le tournage de LETTRE DE BOLIVIE, un court métrage qui montre en particulier l’école de Lekepampa, terminée, avec ses élèves. Ce film a obtenu le premier Trophée Agena du meilleur court-métrage décerné au cours du Forum International de la coopération volontaire d’Agen.


LETTRE DE BOLIVIE sera projeté l’année suivante devant les “acteurs” du film (une séance émouvante à 4 000 m d’altitude, avec groupe électrogène et drap tendu sur le mur de l’école)

La même expérience sera faite avec LIMA BARRIADA, tourné en 1987 dans le bidonville “Año Nuevo” de Lima et projeté devant la population de cette “invasion” en juillet 1988.